Le 25 mai dernier, ecoutedonc.ca a célébré le cinquième anniversaire de son existence. En effet, le webzine est en ligne depuis le 21 juillet 2011 et nous ne pouvions pas passer sous silence tout le travail que nous avons fait au cours dernières années : plus de 1 600 articles et 15 000 photos plus tard, nous pouvons dire que nous sommes devenus une référence pour la scène musicale québécoise!

Lydia Képinski – Photo : Catherine B Photographie

Nous avions donc donné rendez-vous à nos lecteurs et amis au Cercle pour une soirée festive qui allait en mettre plein les oreilles aux personnes présentes. Au menu, Lydia Képinski, qui est littéralement en feu depuis le début de l’année et qu’on aura la chance de croiser très souvent au cours des prochains mois, Le Couleur, groupe disco-pop que d’aucuns considèrent comme un phare du genre au Québec, ainsi que Beat Sexü, LE groupe qu’on doit inviter pour célébrer la musique d’ici! Tout ça animé par nul autre que le beau Gab Paquet et agrémenté du beau DJ Fâché aux platines virtuelles!

On ne vous fera pas un compte rendu de la soirée, on n’allait quand même pas couvrir notre propre show, ‘stie, on n’est pas le Journal de Québec! Sachez cependant que les 120 personnes qui se sont présentées en ont eu pour leur argent. Une belle foule, une belle vibe, une écoute fantastique quand il était temps d’écouter (merci à vous pour tout ça), on ne pouvait demander mieux.

Le Couleur – Photo : Adrien Le Toux

On a profité de l’occasion pour lancer une compilation que vous pouvez vous procurer en échange d’un petit don. La compilation, disponible au https://ecoutedoncca.bandcamp.com, contient une vingtaine de chansons d’artistes et de groupes que nous apprécions énormément, dont un méchant paquet d’artistes de Québec!

Enfin, quelques mots au sujet de notre campagne de sociofinancement : nous l’avouons, notre objectif de 10 000 $ était fort ambitieux, voire peut-être un brin utopique. Nous avons beaucoup de projets et nous voyions là l’occasion d’en mettre de nombreux en branle. Cependant, nous devrons faire preuve d’un brin de modestie : une centaine de personnes ont contribué à la campagne de sociofinancement, dans le cadre de laquelle nous avons récolté 3 500 $. Cela peut sembler loin de notre objectif, certes, mais nous avons obtenu assez d’argent pour poursuivre nos activités pour encore un petit moment. Nous en profiterons pour acheter un peu d’équipement (un dictaphone et un téléobjectif pour prendre des photos dans de plus grandes salles) et nous constituer en organisme à but non lucratif, ce qui permettra ainsi d’avoir accès à d’autres sources de financement. Nous aurons aussi quelques dollars en réserve, ce qui nous permettra de couvrir certaines activités sans devoir puiser directement dans les poches de nos collaborateurs qui sont, rappelons-le, tous bénévoles, sans exception.

Nous commencerons bientôt à préparer les contreparties que vous avez commandées.

Beat Sexü – Photo : Jacques Boivin

La campagne est terminée, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Partenariats commerciaux, dons, etc., nous sommes ouverts à tout, tant que nous pouvons conserver cette indépendance qui nous est si chère.

Nous aimerions remercier toutes les personnes qui ont contribué à faire de fetedonc.ca une belle réussite, que ce soit l’équipe d’ecoutedonc.ca, qui a travaillé d’arrache-pied à tout organiser, à nos amis du Pantoum (notamment Jean-Étienne Collin-Marcoux et Émilie Tremblay, qui ont été là tout au long de notre cheminement et sans qui tout ça aurait été absolument impossible), au Cercle, qui nous a permis d’organiser l’événement à un endroit que nous considérons comme une de nos résidences secondaires, à Karl-Emmanuel Picard (District 7 Production et L’Anti Bar et spectacles), qui s’est occupé grâcieusement de faire installer des affiches et de faire imprimer des flyers que nous avons pu distribuer un peu partout, au Singe Peintre, qui a réalisé tout notre beau visuel, ainsi qu’à tous les artistes qui ont participé au spectacle, à la compilation et à la réalisation des nombreux clips que nous avons présentés tout au long de la campagne. Et merci à vous tous de nous encourager à poursuivre dans la même voie. Vous nous faites réaliser à quel point une voix comme la nôtre, passionnée, mais indépendante, est essentielle pour la communauté. À une époque où les grands médias consacrent de moins en moins de ressources à tous les artistes talentueux qui tentent de tirer leur épingle du jeu (on l’a encore vu à la finale des Apéros FEQ) et alors que les autres médias écrits indépendants comme le nôtre sont tous établis à Montréal, nous sommes conscients que malgré nos moyens assez faméliques, nous avons toute une job à faire!

Bon. Maintenant que tout ça est derrière nous, retournons à ce que nous faisons de mieux : couvrir la scène musicale locale, émergente et indépendante.

 

Laisser un commentaire