[Spectacle] James Forest & The East Road (Lancement de James Forest & The East Road, La Shop du Trou du Diable – Wabasso, 5 mai 2017

James Forest & The East Road

Jeudi dernier, le charismatique James Forest était avec The East Road à la Shop du Trou du Diable. Ils y lançaient, devant un public venu en nombre, leur second album intitulé James Forest & The East Road. Peut-être que ceux qui ont déjà croisés James Forest lors de ses performances solos se demandent qui se cachent derrière The East Road. Il s’agit de Rami Renno à la basse et de Pete Pételle à la batterie.

Personne n’est resté insensible à leur musique : un folk doux et progressif teinté de blues et de rock. Ces influences se retrouvent notamment dans la pièce Queen of Art, un morceau que j’apprécie particulièrement. Et ce n’est pas le seul. Les pièces plus progressives de l’album sont également très réussies, et je dois vous dire que j’ai voyagé au son de A Season Away. Mon coup de cœur. L’ensemble donne un album homogène au sein duquel la voix douce et profonde de James Forest, qui alterne entre guitares et piano, nous vend du rêve.

Le concert nous a permis de découvrir dans l’ordre l’intégralité de l’album, fruit d’un travail collectif de longue haleine. L’album a maturé deux ans. C’est le temps qu’il a fallu à nos trois musiciens pour composer vingt-deux morceaux et les enregistrer avec différents arrangements pour n’en garder finalement que neuf.

En rappel, nous avons eu le privilège d’entendre une dixième pièce, qui aurait pu se retrouver sur l’album et qui sera peut-être un jour sur un EP. Il n’est pas exclu que le groupe en sorte. Nous y retrouverions des ensembles homogènes de pièces absentes de l’album.

Vous pouvez aussi découvrir dès maintenant le premier clip issu de l’album. Il s’agit de Black Balloon, un morceau plein de douceur accompagné d’une vidéo très graphique.

Ma conclusion : un album à écouter à la maison et un groupe à voir en concert, pour passer de bons moments.

Laisser un commentaire