[SPECTACLE] Ludovic Alarie + Leif Vollebekk, Le Cercle, 13 avril 2017

C’est devant un Cercle plein que Ludovic Alarie et Leif Vollebekk sont venus présenter leurs plus récents albums.

Ludovic Alarie faisait office de première partie pour Leif Vollebekk. Il nous a présenté son deuxième album, L’Appartement.

Il était accompagné d’une guitare et d’Adèle Trottier-Rivard au choeur. La complicité entre les deux artistes étaient palpables, et Alarie a réchauffé la foule avec son univers chaleureux qui lui est propre. Une reprise est venue agrémenter le répertoire du jeune auteur-compositeur-interprète.

Leif Vollebekk est entré sur scène sous une salve d’applaudissements. Ce sont deux musiciens qui l’accompagnaient à la guitare et à la batterie. Il a commencé avec Vancouver Time. La foule, attentive pour Vollebekk, était conquise.

Tantôt sur son synthétiseur Moog, tantôt sur une guitare acoustique ou électrique, Leif Vollebekk était à son aise sur scène. Son album Twin Solitude, que j’adore depuis sa sortie, a réussi à bien se transmettre sur scène. Des pièces comme All Night Sedans ou encore Elegy ont laissé place à l’inventivité et le talent de l’auteur-compositeur montréalais. On pouvait voir la complicité entre Vollebekk et ses musiciens sur scène. Une reprise de Jeff Buckley a aussi reçue des applaudissements nourris du public.

Ayant trois albums à son actif, Vollebekk en a profité pour jouer plusieurs chansons de ses derniers albums, comme Off the Main Drag, Photographer Friend. Une complicité était présente lorsque le chanteur s’adressait à la foule, ce qui est toujours apprécié lors d’un concert en salle.

En somme, Leif Vollebekk et sa première partie, Ludovic Alarie, ont réussi à charmer le public du Cercle. J’ai très hâte de revoir à Québec les deux artistes lors de leurs prochains spectacles qui, je suis certaine, feront plaisir à plusieurs.

1 commentaire

Laisser un commentaire