Nous poursuivons notre revue de 2016 avec les spectacles préférés des membres de l’équipe d’ecoutedonc.ca. Cette fois, nous parlons des prestations qui nous ont le plus fait vibrer cette année. Les occasions étaient nombreuses : l’offre était plus qu’abondante et notre équipe n’en a pas beaucoup manqué…

Arielle Galarneau

Si Señor, Painted Fruits, Johnny de Courcy et La Fête au Scanner

La Death Valley goûtait le rock, on se chauffait la peau sous la lampe à bronzage et on dansait comme on danse dans une piscine à vagues.

Pang Attack aux Nuits psychédéliques – Photo: Jay Kearney

Les Nuits Psychédéliques 2016 au complexe Méduse

Sandveiss, Adam Strangler, Yonatan Gat, SUUNS, Les Indiens, Louis-Robert Bouchard pour ne nommer que ceux-là. Quatre nuits de musique folle.

Les Goules au complexe Méduse

Parce que se faire inonder la face de Jack Daniel’s par un rabbin en jupe et en bas nylon, ça arrive rien qu’une fois dans ta vie.

Le FME à Rouyn-Noranda

J’me rapelle avoir pris l’autobus pendant huit heures de temps pour y aller, puis être revenue en char. Entre les deux, tout ne fut que folie, poutine, coca-cola, chariot d’épicerie et crêpes volantes.

Les Rendez-Vous Classiques du 13 mars à la Librairie St-Jean-Baptiste

Des violons à faire pleurer des roches et à faire sourire un nihiliste.

Karina Tardif

Lakes of Canada au FME – Photo: Sébastien Ouellet.

Lakes of Canada

L’une de mes plus grandes découvertes au FME a été Lakes of Canada. J’ai délaissé la soirée rap pour rester à l’Agora des arts à admirer les magnifiques voix de Sarah Morasse et Jake Smith, entre autres. Cette soirée-là, j’y ai découvert de fabuleux musiciens qui ont une écoute envers leur public et qui se donne à fond sur scène, ce qui m’a donné le goût de les revoir en novembre dernier à Trois-Rivières.

Heymoonshaker

Par une soirée enneigée, ou plutôt de grosse tempête, j’ai conduit jusqu’à la Maison de la culture Francis-Brisson à Shawinigan pour voir pour la première fois ce duo que j’appréciais sans trop connaître. Comme toute la salle, je suis tombé sous le charme du duo que ces deux gars-là forme. Le retour à la maison m’a semblé irréel avec la route enneigé, les souvenirs plein la tête et mon sourire qui ne descendait pas.

Dead Obies

Dead Obies et Rouge Pompier sont surement les spectacles que j’au vu le plus souvent cette année. Je n’ai pas de spectacle meilleur qu’un autre en particulier pour les Dead Obies, mais si je les ai vu tant de fois, c’est qu’ils doivent être bons, non? Montréal, Trois-Rivières ou Saint-Hyacinthe, les gars sont toujours aussi solides sur scène.

Rouge pompier à L’Anti Bar et spectacles – Photo : Jacques Boivin

Rouge Pompier

Mes pompiers d’amour, je les aime depuis toujours. Le spectacle à Québec en a été un grand, mais celui au FME a été plus fou, avec Jessy qui a essayé de monter sur la table tournante géante. Ce spectacle-là a aussi été témoin de ma première participation, bien que courte, à mon premier moshpit.

Rosie Valland

Je n’ai jamais été aussi proche d’une artiste comme la fois au FME pour un spectacle. Au café-bar l’Abstracto, Rosie Valland a offert un spectacle tout en douceur et rempli d’intensité et d’amour. Elle parle peu pendant ses spectacles et c’est parfait comme ça.  Ça créer tellement une ambiance douce et ça ouvre l’esprit à la mélancolie de la plupart de ses chansons.

Marie-Eve Fortier

Mammifest

Bon, je triche un peu, parce que le Mammifest est un festival d’un jour. J’ai pu assister à sa toute première édition cette année, arborant fièrement mon chapeau d’orignal. Cette initiative, qui vise à faire rayonner la musique de la scène locale, a été toute une réussite.

Avec pas d’casque à L’Anti Bar et spectacles – Photo : Jacques Boivin

Avec pas d’casque, l’Anti, 26 novembre 2016

Quoi de mieux qu’Avec pas d’casque en novembre. J’ai été charmée à nouveau par leur musique, qui prend une teinte différente en live, mais aussi par l’attitude chaleureuse des musiciens.

Lancement de Chocolat

Ce fut une chance rare de pouvoir assister à un spectacle de Chocolat dans une salle aussi intime que le Pantoum. Le résultat a été survoltant. Qui plus est la Fête avait bien commencé la soirée.

QRBP + Les Hôtesses d’Hilaire

Je dois l’avouer, depuis ce spectacle-là, j’ai un petit béguin pour les Hôtesses d’Hilaire. C’est leur présence en première partie qui a fait monter ce spectacle au top 5 de mon palmarès personnel. Québec Redneck ne s’est pas pour autant laissé impressionner et a aussi livré une performance d’une rare intensité.

Hologramme au Pantoum – Photo : Marion Desjardins

Hologramme + Ghostly Kisses

Un bel oxymore de soirée : l’énergie électro-rock de Hologramme rencontrant la belle douceur de Ghostly Kisses. Le résultat a été très envoûtant.

Bonus. Lancement d’Anatole

Entre un spectacle et une expérience immersive de la Nouvelle L.-A., le lancement d’Anatole ne se laisse pas placer dans une catégorie. Il mérite cependant les lauriers, lui aussi, pour son audace et son organisation.

Marie-Eve Duchesne

Half Moon Run – Photo : Marion Desjardins

Half Moon Run (au Festival d’été)

Difficile pour moi de passer à côté de HMR au FEQ. Le site était plein à craquer, mais les fans étaient en communion avec le groupe. Un spectacle bien rodé, des premières parties à découvrir.

Basia Bulat (au Théâtre Petit Champlain)

Une de mes artistes chouchou que j’ai vu. Une foule attentive, des musiciens en plein contrôle et une chanteuse qui était radieuse : une recette gagnante pour Basia Bulat.

Philippe Brach – Photo : Marion Desjardins

Philippe Brach (au Festival d’été)

L’ambiance totalement dégantée, mais qui va bien à Brach. Un univers découvert qui en valu la chandelle.

Plume Latraverse (au Grand Théâtre de Québec).

Première fois que j’allais voir ce grand monument de la chanson. Plume a pris un brin de sagesse, mais garde toujours son talent de raconteur et pour imager ces chansons. Mention spéciale à la pièce Les patineuses, à laquelle je ne m’attendais pas qu’il joue.

The Tallest Man On Earth. (au Festival d’été)

Venu présenté son album Dark Bird is Home, TMOE a réussi à charmer un Impérial à craquer.

Julien Baby-Cormier

Wolf Parade – Théâtre Corona 29 juillet 2016

Rarement vu un groupe aussi incarné et ayant autant de plaisir à performer. Le « high » suivant ce concert durera plusieurs jours.

Avec Pas d’Casque – Théâtre du Petit-Champlain 24 novembre 2016

Ce soir-là, je suis entré dans la bulle du groupe pour en ressortir ébahi quelque quatre-vingt-dix minutes plus tard. Les nouvelles chansons résonnent aussi bien en concert que sur album et les anciennes sont plus merveilleuses que jamais, nouvellement habillées par  la guitare de Simon Trottier, un bel ajout à la formation!

Radiohead à Osheaga – Photo : Jacques Boivin

Radiohead – Osheaga 31 juillet 2016

L’attente fut longue, mais le groupe sait s’y prendre avec une foule et Thom Yorke a toujours cette aura hypnotique qui permet d’oublier que nous sommes au milieu d’une gigantesque foule compacte. Je me déplacerai toujours pour voir ce groupe. On dessine des logos de Radiohead sur les Plaines?

Fred Fortin à l’Impérial Bell – Photo : Jay Kearney

Fred Fortin – L’Impérial 22 octobre 2016

Si le show intime à la Taverne de Saint-Casimir avait donné le ton, celui-ci à plus grand déploiement (les projections sont magnifiques) nous a prouvé qu’un artiste incroyable, défendant un album déjà adulé, ça donne un concert mémorable. L’équation est simple, mais évidente. Reste à espérer une présence en tête d’affiche au parc de la francophonie.

Badbadnotgood – Le Cercle 16 juillet 2016

Bon coup que ce concert gratuit au Cercle. Voir les gens danser autant sur du jazz (un jazz non orthodoxe il va sans dire) était une belle façon de terminer une soirée de festival. Un groupe particulièrement intéressant à voir en concert.

Jay Kearney

Les Goules – photo : Julien Baby-Cormier
  • Fred Fortin – Festif de BSP
  • Les Goules – Lancement de Coma au Cercle
  • Avec Pas D’Casque – Festif de BSP
  • Gab Paquet – Lancement de Santa Barbara
  • L’ensemble des shows durant Les Nuits Psychédéliques de Québec

Jacques Boivin

Saratoga – Photo : Marie-Laure Tremblay

Saratoga – Théâtre Petit-Champlain, 17 décembre 2016

Un micro à condensateur. Une vieille radio. Deux beaux complices. Plein d’amour. Des belles chansons qui nous invitent à prendre le temps. De toute façon, celui-ci passe si vite en compagne de Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse!

Basia Bulat – Photo : Jacques Boivin

Basia Bulat – Prestation surprise au quai de Baie-Saint-Paul / Le Festif, 23 juillet 2016

Seule au piano (le même qui avait été utilisé un an plus tôt par Mara Tremblay), Basia rayonnait. Elle n’était pas la seule : le monde tout autour, le ciel bleu, les montagnes de Charlevoix, tout était parfait! Plein de belles émotions. On avait déjà un peu le motton à cause de Safia, qui jouait juste avant à quelques pas de là, Basia Bulat nous a achevés.

Anatole – L’Anti Bar et spectacles / Festival d’été de Québec, 13 juillet 2016

La petite salle de la rue Dorchester était remplie à craquer pour le plus dandy des squelettes et son band de feu. Une grand-messe qu’Anatole a livrée devant ses plus ardents fidèles. Expérience transcendante, indeed!

Radiohead – Parc Jean-Drapeau / Osheaga, 31 juillet 2016

Thom Yorke et ses pairs ont tout donné pendant deux heures. Un concert pour les vrais fans où aucune pièce d’avant Kid A n’a été jouée avant le rappel. Celui-ci a été des plus cathartiques : fallait entendre la foule crier pendant Paranoid Android et chanter à l’unisson pendant Creep. Cette dernière n’a pas fait le bonheur de tous, mais on vous avoue que c’est mauditement efficace pour clore un festival!

Les Deuxluxes – Photo : Jacques Boivin

Les Deuxluxes – Le Cercle, 1er octobre 2016

Ces deux-là… CES DEUX-LÀ! Étienne Barry et Anna Frances Meyer sont deux vraies bêtes de scène, ça, on le savait. Mais ce soir-là, il y avait tant d’énergie, d’électricité, rarement Anna Frances a aussi peu eu à se faire prier pour faire participer une foule qui lui obéissait au doigt et à l’oeil! Un peu plus et ça prenait des initiatives! Du rock and roll pur et tellement sexy!

Commentaires