Oh boy, s’il y a quelque chose qu’on a beaucoup fait cette année, c’est voir des artistes sur scène. Que ce soit en salle, dans des bars ou sur la grande scène d’un festival, les artistes et groupes qui suivent ont grandement ému nos collaborateurs.

ALICE BEAUBIEN (rédactrice)

1. Run the Jewels, Imperial (FEQ) (Juillet 2015)

Leur flow machiavélique et intelligent te faisait entrer dans une transe folle. On se jetait dans les moshpits avec le reste d’énergie qui nous restait.

2. Galaxie, Impérial (mars 2015)

Galaxie (Photo : Jacques Boivin)
Galaxie (Photo : Jacques Boivin)

C’était le lancement de leur nouvel album, l’énergie animale des riffs de guitares nous portait dans les méandres de la foule.

3. Chapelier Fou, L’Anti (août 2015)

Inattendu, le français et ses acolytes nous avais emporter dans un imaginaire électronique savoureux.

4. Colin Stetson et Sarah Neufeld au Cercle (juin 2015)

Colin Stetson & Sarah Neufeld
Colin Stetson & Sarah Neufeld (photo : Marion Desjardins)

Une expérience instrumentale surprenante qui m’a fait vivre à fois la douleur et la douceur dans des loops interminable et riche.

5. Random Recipe, Le SPOT (août 2015)

Random Recipe
Random Recipe (photo : Marion Desjardins)

C’est des machines à bonheur eux là. La variété musicale, l’énergie sur scène, leur sympathie.

KARINA TARDIF (coordonnatrice de rédaction, Mauricie)

1. James Bay au Métropolis

Une des rares fois où j’ai payé un billet à plus de 30$ !

2. Syzzors au FME

Mon highlight du FME, en plus, j’ai parlé à la chanteuse qui était barmaid au MRCY festival et je lui ai avoué mon amour hihi !

3. Dany Placard au FME

Dany Placard (photo : Marion Desjardins)
Dany Placard (photo : Marion Desjardins)

L’intimité, l’acoustique, le silence et le sentiment d’être parmi les 30 privilégiés qui ont vécus ça, ça vaut de l’or.

4. Random recipe au SPOT

Random Recipe (Photo : Marion Desjardins)
Random Recipe (Photo : Marion Desjardins)

Mon unique presence au SPOT pour le spectacle de l’un de mes groupes favoris avec ma soeur en première rangée !

5. Emilie Clepper au Cercle

La chanson Wonder a une signification incroyable pour moi et depuis le temps que je rêvais de la voir en spectacle, j’ai sauté sur l’occasion quand j’ai vu qu’elle faisait une mini tournée au Québec. Alors, un dimanche soir, j’ai pris la route pour Québec et j’y ai même amené ma mère et mon beau-père qui ont trippé comme des fous. Donc, en plus de la performance sublime d’Émilie Clepper, ce fut un moment familial memorable

MARION DESJARDINS (photographe)

1. Yonatan Gat, Festival OFF de Québec :

Yonatan Gat (Photo : Marion Desjardins)
Yonatan Gat (Photo : Marion Desjardins)

Présent lors de la dernière journée du Festival OFF de Québec le groupe a su faire tomber plusieurs mâchoires dont la mienne autant par leur intensité que leur originalité.

2. FM Belfast, Iceland Airwaves Music Festival :

FM Belfast (photo : Marion Desjardins)
FM Belfast (Photo : Marion Desjardins)

Vu au spectacle de clôture du Iceland Airwaves Music Festival, il ont enchainé leur pièces en réussissant un tour de force : aucuns temps morts, un entrain sans fin rempli de moments forts. Une performance qui m’a paru de seulement 15 minutes tellement tout était parfait, j’en veux encore !

3. Bianca Casady & the C.I.A., Iceland Airwaves Music Festival :

Bianca Casady & the C.I.A.
Bianca Casady & the C.I.A. (Photo : Marion Desjardins)

La photographe en moi a été servie : costumes, danse, ½ Coco Rosie, du théâtre mélangé à la musique ainsi que les parfaits membres de The C.I.A., je ferais la file pendant des heures pour revoir ce petit bijoux de performance.

4. Hauschka, Palais Montcalm :

Hauschka (photo : Marion Desjardins)
Hauschka (Photo : Marion Desjardins)

Spectacle que je ne pensais jamais pouvoir voir un jour, le compositeur allemand armé de son piano préparé a amplement dépassé mes attentes. Délicatesse, calme et expertise, je me sentais choyée de voir ce virtuose devant moi.

5. Edward Sharpe and the magnetic zeros, Festival d’été de Québec :

Edward Sharpe and the Magnetic Zeros (photo : Marion Desjardins)
Edward Sharpe and the Magnetic Zeros (Photo : Marion Desjardins)

Coup de cœur personnalité lors du Festival d’été de Québec, j’ai été charmée par sa générosité et son souci du public et ce avec une intensité comme j’en voit très très rarement.

FRANÇOIS-SAMUEL FORTIN (rédacteur)

1.   Steve Reich par 18 musiciens – Festival OFF 2015.

Music for 18 Musicians (Photo : Marion Desjardins)
Music for 18 Musicians (Photo : Marion Desjardins)

Jamais le poil ne m’a levé aussi haut sur les bras que pendant ce concert complètement captivant qui m’a donné un aperçu de ce que doit être la sensation de l’assomption.

2. Yonatan Gat – Festival OFF 2015.

Yonatan Gat (Photo : Marion Desjardins)
Yonatan Gat (Photo : Marion Desjardins)

La claque dans la face donnée par toute l’énergie brute dégagée par la performance. Le charme de la nouveauté au OFF a empêché le show de la Royale Électrique à M pour Montreal de faire mieux qu’ex-aequo (excellent avec les bonus I.D.A.L.G., We Are Wolves et Corridor).

3. Deerhoof – FIMAV 2015.

Des vétérans du rock expérimental explosif bruyant et ludique qui sillonnaient cette année nos contrées éloignées, soit Victo et Rouyn.

4. SUUNS & Jerusalem In My Heart – FIMAV 2015.

Un des plus chouettes projets collaboratifs à avoir vu le jour cette année, un parfait mélange de psychédélismes bien distincts par ailleurs et des ambiances complètement hallucinantes.

5. Ponctuation-Metz-Black Lips – Festival D’Été 2015.

Une solide dose de rock, qui s’établissait d’avance comme mon show du FEQ2015 et qui s’est avéré l’être. Trois bands au sommet de leur art rocheux.

JULIEN BABY-CORMIER (rédacteur)

1. Plants & Animals (Morrin Centre)

Quel plaisir de découvrir les nouvelles excellentes compositions du groupe. Super concert. L’anticipation pour le nouvel opus est grande.

2. Modest Mouse (Métropolis)

Une bête à plusieurs têtes (8 membres) qui a donné au Métropolis de quoi rassasier les fans pendant quelques mois!

3. Philippe Brach (Théâtre du Petit-Champlain)

Philippe Brach (Photo : Jacques Boivin)
Philippe Brach (Photo : Jacques Boivin)

Première expérience avec Brach pour moi et c’était vraiment un excellent show. L’excellente présence sur scène du chanteur y est pour beaucoup et ses tounes sont encore plus efficaces sur scène!

4. Primus (Parc de la francophonie)

Primus & The Chocolate Factory (Photo : Marion Desjardins)
Primus & The Chocolate Factory (Photo : Marion Desjardins)

Exactement le genre de soirée rêvée au FEQ. Cette scène aura toujours un petit quelque  chose de spécial, encore plus si le groupe a une aussi bonne présence sur scène que la troupe à Les Claypool.

5. Wand (RITZ P.D.B)

Wand est venu défendre les deux disques parus en 2015 servant leurs riffs incendiaires à grand coup de pelle. Solide.

MATTHIEU PAQUET-CHABOT (rédacteur)

1. Jean Leloup (Capitole de Québec, 31 octobre 2015)

Jean Leloup (photo : Jacques Boivin)
Jean Leloup (photo : Jacques Boivin)

Le spectacle en entier était d’une beauté inexplicable. Leloup au sommet de son art avec un orchestre des plus talentueux et une mise en scène à couper le souffle ? Quoi demander de mieux ?

2. Florence + The Machine (Festival Osheaga, 31 juillet 2015)

Trois ans après son passage sur la même scène, Florence Welch nous revient avec de nouvelles pièces et une énergie contagieuse. Sautillant sur scène et dans la foule, le concert était littéralement le meilleur du festival.

3. Stars (Impérial Bell, 6 février 2015)

Stars (photo : Jacques Boivin)
Stars (photo : Jacques Boivin)

Oui, je suis un fan fini du groupe canadien Stars. Mais tous les spectateurs (trop peu nombreux) qui étaient présents pourront vous dire à quels point le groupe était en forme ce soir là pour nous livrer leur plus grands succès anisi que les nouvelles pièces de No One Is Lost.

4. Galaxie (Festif ! de Baie-Saint-Paul, 24 juillet 2015)

Galaxie (photo : Jacques Boivin)
Galaxie (photo : Jacques Boivin)

Langevin et sa bande + Sous-Sol d’une église + la gang du Festif ! = un show malade.

5. Caféïne (Scanner, 2 mai 2015)

Caféïne (photo : Jacques Boivin)
Caféïne (photo : Jacques Boivin)

Xavier Caféïne dans les derniers miles de l’album New Love en forme comme jamais dans un bar beaucoup trop remplis. C’était un méchant party autant sur scène que dans le public.

JAY KEARNEY (photographe)

1. Galaxie dans le sous-sol de l’Église durant le Festif suivi de la What Cheer Brigade en concert surprise à 1h du matin dehors devant cette même Église.

Galaxie (Photo : Jay Kearney)
Galaxie (Photo : Jay Kearney)

Un des meilleurs, sinon mon meilleur moment de Festival à vie!  Merci Clément!

2.  Alaclair Ensemble à Limoilou en Musique

Merci Alaclair Ensemble,  un criss de bon show!

3. The Sadies au Cercle

The Sadies (photo : Jay Kearney)
The Sadies (photo : Jay Kearney)

Impossible d’être déçu par un show des Sadies.

4. Plume Latraverse en trio acoustique au Grand Théatre de Québec

Plume Latraverse (photo : Jay Kearney)
Plume Latraverse (photo : Jay Kearney)

Mon premier show à vie de Plume.  Quoi dire de plus.

5. Dead Obies au SummerLove de Nédélec au Témiscamingue

Ma découverte de l’année .  Ce show sur un terrain de baseball perdu restera gravé dans ma mémoire longtemps!

JACQUES BOIVIN (rédacteur en chef)

5. Patrick Watson – Scène Bell, Festival d’été de Québec

Patrick Watson (photo : Jacques Boivin)
Patrick Watson (photo : Jacques Boivin)

J’avais tant de craintes par rapport à ce spectacle, surtout que j’avais vu combien Watson avait été efficace dans un cadre extrêmement intime (à L’Anglicane) et devant 5 000 personnes (au Festivoix). J’avais peur qu’on perde la chaleur de Patrick dans l’immensité des Plaines. Ce ne fut pas le cas. Utilisation maximale de l’immense scène avec des jeux de lumières simples, mais sublimes, cordes et cuivres en masse, trio de choristes, même Robert Charlebois a contribué au charme particulier de cette soirée. La majorité des spectateurs présents ne connaissaient pas Watson à leur arrivée. Ils en étaient tous amoureux à leur départ.

4. Mara Tremblay – Le Festif

Mara Tremblay (Photo : Jacques Boivin)
Mara Tremblay (Photo : Jacques Boivin)

Dire que j’ai manqué le spectacle solo qu’elle a donné le lendemain et qui, semble-t-il, était encore plus magique! Pas grave. Tout était parfait en ce samedi après-midi. Milk & Bone venait de me rendre émotif avec une prestation bien sentie et voilà Mara et sa famille qui débarque en plein coeur de Baie-Saint-Paul. Concert complet et généreux, on était loin du petit 45 minutes qu’on a en après-midi dans un festival. De la tendresse, de l’amour, des regards complices un peu partout. Cette femme-là respire le bonheur. Et ce bonheur est contagieux.

3. Antoine Corriveau – Le Festif

Antoine Corriveau (Photo : Jacques Boivin)
Antoine Corriveau (Photo : Jacques Boivin)

Un autre qui a donné une prestation mémorable à une heure où on l’imagine encore dormir. Ça sentait la mer et bien qu’on aurait souhaité un peu de brume pour l’ambiance, faut avouer que la présence de ces quelques rayons de soleil apportaient à la musique des Ombres longues et de St-Maurice/Logan une lumière qu’on avait trop rarement vue avec ces chansons. Fallait voir Corriveau debout sur son banc, diriger la chorale du Festif sur Qu’est-ce qui te va? C’était beau.

2. Martha Wainwright – Festival Musique du bout du monde

Martha Wainwright (Photo : Jacques Boivin)
Martha Wainwright (Photo : Jacques Boivin)

Faut être un peu fou pour organiser des concerts à l’aube. Mais quand on voit le soleil qui se lève doucement sur le Cap Bon-Ami, pendant que Martha chante doucement, on comprend pourquoi nos amis gaspésiens tiennent tant à faire une heure de route au beau milieu de la nuit. Voir un pygargue à tête blanche s’élever derrière Martha sur Traveller, voir le cap prendre une teinte orangée sur Ayoye, j’en ai versé des larmes devant tant de beauté. À vivre. En 2016, le FMBM a invité Milk & Bone. Ça risque d’être spécial.

1. Jean Leloup – Le fantôme de Paradis City, Grand théâtre de Québec

11122015-212041-01-Jean Leloup
Jean Leloup (photo : Jacques Boivin)

J’ai attendu ce moment pendant 25 ans. Leloup m’a gâté pourri. Il est allé au-delà de toutes mes attentes les plus folles. Seul avec sa guitare, accompagné d’un immense crâne et de projections discrètes, mais magnifiques, notre ami Jean s’est mis à nu comme jamais. Mais ce faisant, c’est souvent dans notre propre âme que nous sommes allés fouiller joyeusement pendant deux heures. Une soirée parfaite avec des chansons qui couvrent l’ensemble du répertoire du poète/guitar hero. La rédemption de John The Wolf est complète. Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Robert Charlebois, Jean Leloup. Genre.

Commentaires