2015 en rappel : ALBUMS

Cette année, au lieu de vous offrir un ou deux gros top 50 (d’autres blogues le font mieux que nous), nous avons consulté les membres de l’équipe ecoutedonc.ca pour connaître leurs coups de coeur dans diverses catégories. On commence aujourd’hui avec nos albums de l’année.

Jacques Boivin – rédacteur en chef

5terminus_jane– Jane Ehrhardt – « Terminus »

Ce maxi de Jane Ehrhardt ne s’est pas retrouvé parmi les finalistes au GAMIQ pour rien! Textes magnifiques (n’oublions pas que le français n’est pas la langue maternelle de Jane), mélodies inspirées et inspirantes, ainsi qu’une richesse incroyable du côté des arrangements, c’est plus qu’en masse pour justifier une petite place dans mes coups de coeur de 2015.

JulieBlanche_pochette_724- Julie Blanche – « Julie Blanche »

La musique est froide, la voix et les mots de Julie sont chauds. Dans cet univers concocté sur mesure pour la jeune femme, Julie Blanche est parfaitement à l’aise et même s’il aurait été facile de tomber dans les nombreux pièges du genre, jamais cet album n’est monotone. Neuf mois plus tard, on découvre encore de nouvelles textures aux chansons.

a2043699395_103- Safia Nolin – « Limoilou »

On a passé l’année à l’attendre. On l’a écouté une boîte de mouchoirs à la main. Bien sûr, la boîte était vide à la fin. Limoilou est brutal dans son approche, rarement un artiste se met autant à nu dans un premier album. Malgré cette brutalité, il reste cette douceur, sur laquelle tout l’album repose. Les deux forces s’opposent et s’attirent, ce qui nous tient sur le fil du rasoir du début à la fin. Wow.

Jean Leloup - À Paradis City2- Jean Leloup – « À Paradis City »

Le roi ponpon nous a offert ce joli retour au début de l’année. Un album qu’on a appris à connaître par coeur, lentement, mais sûrement. Non, ce n’est pas Le Dôme, mais ça demeure une méchante belle galette, probablement la plus personnelle de Jean Leloup à ce jour.

Panorama-TRICD-73641- Tire le coyote – « Panorama »

J’avais de grandes attentes à l’égard de nouvel album de Tire le coyote et il ne m’a pas déçu. Notre meilleur auteur québécois à l’heure actuelle joue encore avec les mots comme lui seul sait le faire tout en agrandissant sa palette folk. Du grand Pinette.

Valérie Vinet – rédactrice

1. I Love You, Honeybear, Father John Misty Fjm-iloveyouhoneybear

Pour les textes intelligents teintés de sarcasme, les thèmes universels abordés (l’amour, la peur de l’engagement, la peur de se montrer vulnérable), les arrangements et les mélodies accrocheuses qui provoque une dépendance.

Alabama Shakes Sound & Color (Alabama Shakes/ATO)2. Sound and Color, Alabama Shakes

Pour la voix puissante de Brittany, les multiples sensations que j’ai eues pendant la chanson Gemini, pour la run de basse sur Gimme all your love, pour la guitare jazz.
3. Goon, Tobias Jesso Jrpackshot2

Pour les arrangements à la Beatles ; simples et efficaces, pour les thèmes qui rappellent les amours adolescents.

4. Multi-Love, Unkown Mortal OrchestraUnknown-Mortal-Orchestra-Davcom

Pour le côté pop/jazz des melodies, pour le soul, pour les souvenirs de roadtrip dans l’Est des USA, pour le thème de l’amour sous l’angle anxiogène.

5. To Pimp A Butterfly, Kendrick Lamar3813bcd3d4accb7634eea23a2a7ab190.1000x1000x1

Pour les mélodies accrocheuses, pour le côté jazz, album qui crée des précédents dans la musique hip hop.

Karina Tardif – coordonnatrice de rédaction, Mauricie

a2835823164_101. Loud Lary Ajust, Blue Volvo

 

22h222. Ariane Moffat, 22h22

 

milkbone3. Milk and bone, Little mourning

 

Crédit Photo: LePetitRusse4. Philippe Brach, Portraits de famine

 

Jean Leloup - À Paradis City5. Jean Leloup, À Paradis City

 

Jay Kearney – photographe

Galaxie Zulu (La meute)1. Galaxie – Zulu

 

 

a4144106318_102. Joel Martel et les Mécaniciens de l’Amour – Un bon moment

 

 

5f30eab13. Kurt Vile – B’lieve i’m going down  

 

 

unnamed (48)4. DeerHunter – Fading Frontier

 

 

Unknown-Mortal-Orchestra-Davcom5. Unknown Mortal Orchestra – Multi Love

 

Matthieu Paquet-Chabot – rédacteur

milkbone1. Milk & Bone – Little Mourning

Un album tellement rafraichissant dans le paysage musical québécois. Du bonbon pour les oreille

3813bcd3d4accb7634eea23a2a7ab190.1000x1000x12. Kendrick Lamar – To Pimp A Butterfly

Lamar a totalement réinventé le rap avec les touches jazz et funky. Sans compter les textes poignants sur chacune des pièces

Galaxie Zulu (La meute)3. Galaxie – Zulu

 

Ça faisait un bail que le Québec n’avait pas reçu une si grosse dose de rock

Jean Leloup - À Paradis City4. Jean Leloup – À Paradis City

Quelle belle surprise que le retour du chanteur plus en forme que jamais, autant sur scène que sur album

Le Couleur - «Dolce Desir » (Lisbon Lux Record)5. Le Couleur – Dolce Desir EP

Ce n’est peut-être pas un album entier, mais ce EP est extraordinaire. Les mélodies sont enlevantes et d’une qualité sans précédent.

 Julien Baby-Cormier – rédacteur

Sufjan_Stevens_-_Carrie_&_Lowell1.   Sufjan Stevens – Carrie & Lowell

Un disque d’une fragilité et d’une beauté sidérante. C’en est un que je n’attendais pas puisque je n’avais jamais été ébloui par son travail.

maxresdefault2. Wand – Golem

Un album de garage psychédélique d’une efficacité redoutable. Des riffs qui s’imprègnent dans notre cortex cérébral et un chanteur doué.

screen-shot-2014-11-18-at-3-29-24-pm3. Elvis Perkins – I Aubade

Un troubadour folk sous-estimé. C’est le genre d’album pour lequel on doit être patient tant les arrangements sont foisonnants. Ce n’est pas juste bien fait, ça sort des sentiers battus par les centaines de publications folk chaque année.

083331454. Modest Mouse – Strangers To Ourselves

Peut-être pas l’album idéal pour découvrir le groupe, mais en tant que fan j’ai été extrêmement heureux de retrouver la troupe d’Isaac Brook en grande forme avec toujours cet indie-rock qui navigue entre la pop et le weird.

unnamed (48)5. Deerhunter – Fading Frontier

Un autre album qui demande de la patience. Au départ on s’ennuie des guitares et ensuite on réalise tout le génie de Bradford Cox et ses acolytes tant les chansons forment un tout cohérent.

François-Samuel Fortin – rédacteur

Layout_11_A_FINAL_Corr1. Panda Bear – Panda Bear Meets The Grim Reaper.

Une révolution stylistique permanente poussée à son paroxysme par Noah Lennox.

neon-indian-vega2. Neon Indian – Vega Intl Night School.

L’album parie à la fois sur des sons racoleurs pop et un exercice de style flamboyant et déroutant.

poncutoi3. PONCTUATION – La réalité nous suffit.

Encore une preuve très réussie de l’évolution constante de la formation de Québec.

11707454-10153226815276526-3291686277380925008-n4. Il Danse Avec Les Genoux – Post-Dynastie.

Coup de coeur découverte de l’année, une claque psychédélique au visage.

BFDNL050_The_Epic_HIGHRES5. Kamasi Washington – The Epic.

Un premier album mastodonte qui porte très bien son nom pour le saxophoniste qu’on connaît pour ses collaborations avec Flying Lotus, Thundercat et Kendrick Lamar.

Marion Desjardins, photographe

Jean Leloup - À Paradis City1. À Paradis City, Jean Leloup

Le parfait retour du loup à l’état brut, je n’aurais pu demander un album mieux construit que ce dernier, ce n’est pas pour rien qu’il a été autant prisé à l’ADISQ

a3193770660_102. Île de rêve, Les Marinellis

Étant une grande fan du groupe, j’attendais avec impatience sa sortie. 31 minutes de rock psychédélique dansant et sans parler de leur performance sur scène : c’était un coup de cœur assuré

rozi-plain-friend-itunes-mid3. Friend, Rozi Plain

J’adore la simplicité, l’originalité de ce nouvel album de Rozi Plain. En période de morosité le sourire revient dès la première chanson. Promis!

a2419861563_104. Prieur&Landry, Prieur&Landry

Un nouveau groupe composé de seulement deux personnes qui sonnent comme 10. Pas grand chose de plus à ajouter appart que ça rentre au poste comme y disent !

a2043699395_105. Limoilou, Safia Nolin

Une autre révélation de l’année qui sort un album touchant même poignant d’une beauté et simplicité infinie où tout passe par la magnifique voix de Safia.

Alice Beaubien – rédactrice

Sufjan_Stevens_-_Carrie_&_Lowell1. Sufjan Stevens, Carrie and Lowell

Parce-que on ne se lasse jamais d’écouter cet album d’une si belle douceur.

milkbone2. Milk and Bone, Little Mourning

Leur électro harmonieux et ingénieux était vraiment remarquable pour un premier album.

EmilieOgden_Album-Cover_hires3. Emilie and Ogden, 10 000

Allier de la harpe à de la pop mélodieuse, quelle surprise, quel beauté !

a0695595692_104. Oddissee, The good fight

Du hip-hop jazzy passé inaperçu au printemps et pourtant qui fait toujours groover, un rayon de bonheur.

a2043699395_105. Safia Nolin, Limoilou

Un album boboche qui parle d’un de mes quartiers préférés, elle m’a fait chialer avec la beauté de sa voix et ses paroles brutes.

 

commentaires
Chargement...